Accueil » Articles » Optimiser Son Référencement : Le Guide Complet

Optimiser Son Référencement : Le Guide Complet

Chapitre 3 : Les Trois Piliers du Référencement en 2014

Le référencement doit être vu comme une discipline complète : l’optimisation d’un seul facteur ne pourra jamais vous offrir un classement optimal durable. A l’heure où j’écris, il convient de porter une attention toute particulière à trois domaines, trois « piliers » du référencement aujourd’hui : le contenu, les liens et les interactions sociales. Vous remarquerez que ces trois sphères sont liées entre elles : un contenu de meilleure qualité créera plus de liens et de partages.
 

Le Contenu, Premier Pilier du Référencement

L’introduction des mises à jour Panda, Penguin et Hummingbird de Google a rendu les tactiques passées (création de liens en masse, densification de mots clefs, etc.) obsolètes. La création d’un contenu de qualité et unique est ainsi devenu l’un des enjeux majeurs pour l’optimisation de son référencement.

Ces mises à jour ont forcé les équipes à repenser toute leur stratégie d’optimisation de référencement et à mettre l’accent sur la production et la publication de contenu de qualité.

Aujourd’hui, cependant, vous ne pouvez pas vous contenter de créer du contenu original et relativement qualitatif. Vous devez avoir une véritable stratégie de contenu.

Pour commencer, vous devez vous assurer que le contenu déjà présent sur votre site a été optimisé d’un point de vue référencement au niveau technique. Cela inclut :

  • Une architecture « SEO friendly » ;
  • Un hébergement de qualité ;
  • L’optimisation de la vitesse d’affichage de vos pages ;
  • Un code propre et valide W3C ;
  • Un site ergonomique (fil d’Ariane, pagination, menu riche, etc.) ;
  • Des URL réécrites, courtes et pertinentes avec vos mots clefs dedans ;
  • Des redirections d’URL pour éviter les 404 ;
  • Un sitemap existant et à jour ;
  • Des balises Meta (description, title) remplies et optimisées ;
  • Un robots.txt bien configuré ;
  • L’utilisation des rich snippets (données structurées) et de l’authorship Google ;
  • Des images optimisées (nom et balise alt remplis) ;
  • Un système de partage pour les réseaux sociaux optimisé.

C’est seulement une fois que ces éléments techniques ont été optimisés qu’il vous faudra commencer à vous concentrer sur votre stratégie de création de contenu. Vous devez certes écrire des articles complets, originaux, uniques et pointus sur votre sujet mais vous devez avant tout bien connaître votre cible.

C’est typiquement cette connaissance précise de votre public cible qui va constituer la réussite ou l’échec de votre projet en ligne (et pas uniquement d’un point de vue référencement !).

Vous devez ainsi commencer par définir précisément votre cible, puis établir un portrait type : quelles sont ses habitudes, que recherchent vos prospects sur Internet, quels mots clefs utilisent-ils…

Il vous faut connaître les problèmes ou les besoins de votre cible pour pouvoir y répondre précisément et d’une façon pertinente. N’oubliez jamais que vous créez pour un public cible. Vous devez donc vous mettre à la place de ce public et penser comme lui.
 

Les Liens Externes, Deuxième Pilier du Référencement

Les liens externes sont des liens que font d’autres sites vers le vôtre. Ils sont l’équivalent des « backlinks » en anglais même si, pour être tout à fait précis, nous devrions plutôt parler de liens sortants.

Les liens externes ont toujours été un critère majeur influant sur le référencement des sites dans l’algorithme de Google. Toutefois, nous assistons aujourd’hui à un glissement d’un critère quantitatif à un critère qualitatif.

Il y a quelques années de cela, tout lien externe était bon et influait positivement sur le référencement d’un site. Certains sites s’étaient alors spécialisés dans la revente de liens (fermes à lien, annuaires, etc.) et d’autres « professionnels » se proposaient de vous créer des milliers de liens contre quelques euros.

Cela allait toutefois totalement à l’encontre de la pensée originelle de Google pour lequel un lien était un engagement, une recommandation, une preuve qu’un contenu était digne d’être partagé.

Google a alors fini par sanctionner toutes ces personnes et tous ces sites et aujourd’hui avoir des liens de ce type influe très négativement sur votre référencement. Il convient donc de gérer de très près son profil de liens.

L’idée majeure est d’avoir un profil de liens qui du moins paraisse naturel aux yeux de Google. Pour cela, il faut diversifier vos liens (commentaires sur des blogs, Wiki’s, Guest Blogging, etc.) et diversifier également le type de vos liens (follow / no-follow).

Ceci étant, votre profil doit rester cohérent et vous devez donc vous efforcer d’avoir un maximum de liens provenant de sites dont la thématique est proche de la vôtre.

Retenez bien qu’aujourd’hui tous les liens ne se valent pas et que certains peuvent même influer négativement sur votre référencement.
 

Les Interactions Sociales, Troisième Pilier du Référencement

La percée et l’installation des réseaux sociaux dans le paysage Internet restent somme toute assez récentes et Google a dû s’adapter pour en tenir compte d’une façon ou d’une autre.

Aujourd’hui, on serait tenté d’écrire que les interactions sociales sont non pas le remplacement mais un bon complément aux liens externes pour juger de la qualité d’un site. Le postulat est en effet le même : si un contenu ou un produit est partagé, c’est qu’il est intéressant.

Cependant, Matt Cutts lui même a affirmé que l’activité sociale sur Twitter et Facebook n’était pas prise en compte dans l’algorithme de Google.

Mais la dimension sociale va au delà des simples partages et tout entrepreneur doit aujourd’hui l’intégrer dans ses stratégies marketing et de communication globales. En effet, les réseaux sociaux offrent une formidable opportunité pour les entreprises d’interagir avec leurs clients, de construire une image de marque et de fédérer une communauté tout en amenant du trafic supplémentaire sur leur site.

Facebook, Twitter, Instagram, Google Plus, LinkedIn, YouTube… Les réseaux sociaux sont nombreux aujourd’hui. Il vous faudra commencer par choisir ceux qui sont pertinents et adaptés à votre cible et à votre activité.

Pour des contacts plus professionnels, vous préférerez LinkedIn par exemple, tandis que pour des relations plus informelles vous choisirez certainement Facebook. Si votre entreprise communique très souvent ou que vous êtes dans un secteur technologique ou une revue de presse, vous vous exprimerez certainement prioritairement sur Twitter.

Il est essentiel encore une fois de bien cibler votre audience et de communiquer avec elle via des canaux adaptés. On n’a (pour le moment encore) jamais vu de publicités pour Durex sur Gulli !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*