Accueil » Articles » Google Utilise 200 Critères pour Classer les Sites !

Google Utilise 200 Critères pour Classer les Sites !

On sait depuis 2013 que l’algorithme de Google utilise un peu plus de 200 critères pour classer les sites les uns par rapport aux autres.

Google n’a évidemment jamais officiellement dévoilé la liste de ces critères ni leur poids dans son algorithme.

Cependant, des milliers de personnes dans le monde entier ont effectué et continuent d’effectuer des tests afin de cerner chaque critère utilisé par Google et d’estimer l’influence dans l’algorithme de chacun d’entre eux.

Cet article est un condensé des résultats de ces recherches et des indications données par Google.

Je ne prétends pas détenir la vérité absolue ni avoir percé tous les secrets de l’algorithme de Google (personne ne le peut et de toutes façons si ça arrivait Google changerait son algorithme !).

Toutefois, le croisement d’observations et de tests de qualité ainsi que d’informations sûres me permettent d’affirmer que l’on doit s’approcher d’assez près de la réalité.

Vous allez apprendre :

  • Quels sont les facteurs utilisés par Google ;
  • Le niveau d’influence de chacun de ces facteurs dans l’algorithme.
    J’ai choisi de regrouper les critères en 9 catégories afin de faciliter la lisibilité : les critères liés

  1. au domaine ;
  2. à l’architecture ;
  3. au contenu ;
  4. aux mots clefs et au code HTML ;
  5. aux liens externes ;
  6. à l’ergonomie ;
  7. aux interactions avec les visiteurs ;
  8. à l’auteur du site ;
  9. à tout le reste, l’inclassable !

De même, j’ai limité ma liste à environ 50 critères qui regroupent en fait plus ou moins les 200 utilisés par Google, toujours dans le même souci d’avoir une information exploitable pour vous.

Criteres de referencement lies au domaine

Critères liés au domaine

L’historique du domaine

Google peut faire un « reset » des liens externes d’un domaine ainsi que de son Page Rank et de son niveau d’autorité si celui-ci a changé trop souvent de propriétaire sur une période limitée;

Extension globale ou locale

Une extension locale (un .fr par exemple) aura tendance à être mieux classée dans les résultats locaux (français dans notre exemple) moins performera moins bien sur des résultats globaux qu’un .com.

Whois public ou privé

Selon Google, un Whois privé est signe que le propriétaire a quelque chose à cacher. Google préfère les Whois publics.

L’âge du domaine

Toujours d’après Google, « la différence est minime entre un domaine qui a 6 mois d’existence et un autre qui a 1 an ». Un critère pris en compte par Google donc… Mais qui compte peu à priori.

La durée d’enregistrement

Google nous dit que « les sites de qualité ont tendance a être enregistrés pour une durée supérieure à un an tandis que les sites de mauvaise qualité dépassent rarement six mois d’existence ».

La localisation de l’hébergeur

Si votre public est français et votre hébergeur à l’étranger, vous serez légèrement pénalisé concernant les recherches effectuées en France. Attention car si votre hébergeur est étranger et que votre extension n’est pas .fr, vous pourriez ne pas apparaitre du tout dans les résultats « rechercher uniquement les résultats francophones » !

Criteres de referencement lies a l'architecture

Critères liés à l’architecture du site

Sitemap présent et à jour

Vous devez absolument avoir un sitemap présent, accessible et à jour afin que Google puisse facilement indexer toutes vos pages.

Prise en charge du contenu dupliqué

Vous devez avoir un système de prise en charge du contenu dupliqué, avec l’utilisation du rel=canonical (redirection canonique d’URL) par exemple, afin que Google sache quelle page abrite le contenu original et ne vous sanctionne pas.

Utilisation d’URL simplifiées

Dans un souci de clarté et de lisibilité, il est bon de réécrire ses URL et de leur donner du sens. Vous pouvez également inclure des mots clefs.

Gestion des données personnelles

Vous devez avoir un système de protection des données de vos visiteurs à jour et devez également informer vos visiteurs du traitement de leur données personnelles (« vos données ne seront pas diffusées à des tiers », etc.).

Pages CGU et Mentions Légales

Google dit faire plus confiance aux sites possédant des pages CGU (Conditions Générales d’Utilisation) et Mentions Légales claires et disposant de suffisamment d’informations.

Page contact

Votre page de contact doit contenir « suffisamment d’informations ». Bonus à priori pour ceux dont les informations correspondent à celles de leur Whois.

Criteres de referencement lies au contenu

Critères liés au contenu

Qualité et unicité

Votre contenu doit apporter une vraie valeur ajoutée au web, être bien écrit (sans faute, avec la bonne densité de mots clefs) et surtout être unique.

Longueur du contenu

Chacun de vos articles devrait faire plus de 500 mots (250 minimum pour les fiches produits d’un e-commerce).

Diversité des médias utilisés

Vous devez varier le type de votre contenu, en y ajoutant des images (optimisées) et des vidéos (YouTube notamment).

Mises à jour

Vos mises à jour doivent être fréquentes, régulières, et d’importance (changer un mot ne sera pas considéré comme une vraie mise à jour !)

Niveau de spécialisation et de difficulté de votre contenu

Google sait aujourd’hui estimer le niveau de spécialisation (la difficulté de lecture) de vos articles. On pensait auparavant qu’il fallait garder un niveau assez bas afin que Google juge le contenu approprié pour tous. En fait, il semblerait qu’un niveau de spécialisation élevé impose l’auteur comme une référence pour Google.

Références et sources

Donner des références et citer ses sources pourrait avoir un impact sur des sujets liés à la recherche où il faut être précis selon Google.

Criteres de referencement lies au code et aux mots clefs

Critères liés aux mots clefs et au code HTML

Validité W3C du code

Il est évidemment essentiel d’avoir des pages valides d’un point de vue du code pour être bien référencé.

Optimisation des Meta

Même si leur influence a fortement diminué ces derniers temps, il reste essentiel selon moi d’inclure des mots clefs et de travailler ses meta title et description, ne serait-ce que pour attirer les lecteurs.

Emplacement des mots clefs

Un mot clefs placé au début d’une phrase ou d’un article aura plus de poids qu’un autre placé plus loin. De même, si votre mot clef correspond exactement à la recherche de l’utilisateur, votre site sortira plus en avant.

Densité des mots clefs

Attention à la suroptimisation et au keyword stuffing ! Vous ne devriez pas dépasser une densité de 4% de mots clefs (idéalement entre 2 et 4%).

Structure HTML des pages

L’utilisation des éléments HTML adéquats rend la page plus lisible pour le lecteur (utiliser des listes par exemple). Google récompense cela.

Criteres de referencement lies aux liens externes

Critères liés aux liens externes

Qualité du site

Le site qui fait un lien vers le vôtre ne doit jamais avoir fait l’objet de pénalités par Google, avoir un bon PR (Page Rank ) et DA (Domain Authority).

Lien payé vs naturel

Le temps de l’achat de liens en masse est révolu ! Google sait très bien qui vend des liens, et pénalise systématiquement les acheteurs.

Pertinence thématique

Si le site qui fait un lien vers le vôtre a une thématique proche de la vôtre, ce lien sera plus apprécié par Google qu’un autre.

Contexte du lien

Un lien placé au milieu d’un article de 2000 mots bien écrit aura plus de poids q’un lien écrit dans un post de 25 mots. De même, il vaut mieux enrober le lien dans une phrase que d’écrire simplement l’URL du site.

Nombre de liens

Il est vrai que le nombre de liens d’un site compte beaucoup moins qu’avant (la qualité a remplacé la quantité). Pour autant, cela reste un facteur important.

Localisation du site faisant le lien

Un lien fait par un site étranger comptera moins qu’un lien fait par un site provenant de la même région géographique que le vôtre.

Diversité de votre profil de liens

Votre profil de liens doit être ou du moins paraître naturel aux yeux de Google. Pour cela, rien ne vaut la diversité ! Les no-follow sont un gage d’honnêteté.

Age du lien

Pour faire simple : plus un lien est vieux, plus il aura du poids.

Criteres de referencement lies a l'ergonomie du site

Critères liés à l’ergonomie du site

Vitesse de votre site

La vitesse d’affichage d’un site est un facteur éminemment sous-évalué par les webmasters. Cependant, soyez sûrs que Google en tient compte !

Temps passé vs taux de rebond

Le temps passé par les visiteurs sur votre site et le taux de rebond sont des métriques très utilisées par Google. Contenu de qualité et bonne ergonomie de rigueur donc !

Optimisation de l’affichage sur mobile et tablette

Avec la montée en puissance du mobile (et des tablettes), vous ne pouvez absolument plus vous permettre d’ignorer l’affichage sur mobile et tablette. Google en tient de plus en plus compte !

Navigation en 4 clics

Une règle veut qu’un utilisateur n’ait jamais à faire plus de 4 clics sur votre site pour arriver au contenu qui l’intéresse. Faîtes le test, vous avez tout à gagner !

Présence du fil d’Ariane

Le fil d’Ariane (Breadcrumb en anglais) aide à la navigation et à la compréhension de l’architecture de votre site. Google en tient compte.

Site en ligne

Un site trop souvent en maintenance peut écoper de pénalités de la part de Google. Choisissez donc bien vos serveurs !

Nombre de publicités

Un site trop chargé en publicités aura tendance à voir son classement légèrement dégradé par Google. Pensez à vos visiteurs !

Criteres de referencement lies aux interactions visiteurs

Critères liés aux interactions avec les visiteurs

Nombre de partages

Les interactions sociales deviennent un critère de classement primordial. Faites donc en sorte que vos contenus soient partagés (c’est un signe de qualité) !

Nombre d’abonnés, de j’aime, follow, etc.

Tout comme le nombre de partages, le nombre de personnes vous suivant / d’abonnements montrent à Google que vous apportez une vraie valeur ajoutée.

Autorité des personnes partageant vos contenus

Le partage d’un de vos contenus aura plus de «poids» pour Google s’il est fait par une autorité dans le domaine concerné que s’il est fait par Tonton René.

Nombre de commentaires

Le nombre de commentaires sur vos contenus est une autre métrique utilisée par Google. L’objectif étant d’en avoir le maximum.

Notes des visiteurs

Les fameux «Google Snippets» permettent de connaître la qualité générale de votre site pour Google. Ils sont affichés dans les résultats de recherche Google.

Retours des visiteurs

Vos visiteurs reviennent-ils sur votre site ? Google utilise dans son algorithme le nombre de retours et leur origine (direct / via Google / via un lien …)

Criteres de referencement lies a l'auteur

Critères liés à l’auteur du site

Propriétaire déjà pénalisé

Si le propriétaire d’un domaine non pénalisé est identifié comme étant le propriétaire d’un autre domaine déjà pénalisé; le domaine non pénalisé sera mis sous surveillance.

Auteur Google+ vérifié

Google affiche aujourd’hui les photos des auteurs dans les résultats de recherche et favorise les contenus qui ont des auteurs identifiés, menant à plus de clics.

Profils sociaux complets et à jour

Les profils sociaux (LInkedIn, Twitter, etc.) remplis et mis à jour peuvent donner des bonus crédibilité à l’auteur aux yeux de Google.

Criteres de referencement - Autres criteres

Autres critères influant sur votre référencement

Présentation identique du contenu pour tous

Votre site doit impérativement présenter exactement le même contenu aux robots de Google et à vos visiteurs sous peine de lourdes sanctions !

Liens entrants

Avoir quelques liens entrants dans vos articles (notamment vers d’autres pages de votre site) est bénéfique. Attention à ne pas en mettre trop ou à faire des liens vers des sites ayant été pénalisés ou de mauvaise qualité cependant.

Nombre de page du site

Un site avec plus de pages et de contenu aura plus de crédibilité aux yeux de Google s’il est de qualité et sera donc mieux classé.

Présence d’un certificat SSL

Google a confié qu’il classait mieux les sites e-commerce disposant d’un certificat SSL que ceux n’en ayant pas.

Age de la page

Sur beaucoup de sujets, une page plus âgée sera un signal de confiance pour Google et apparaîtra donc devant une page plus jeune.

Corrélation page et catégorie parente

Une page dont le thème est très proche de celui de sa catégorie parente apparaitra devant les autres pages de cette même catégorie.

Utilisation de Google Analytics

Certains disent que l’utilisation de Google Analytics améliorerait le référecement de votre site. Cela n’a jamais été prouvé mais ça ne coûte rien d’essayer !

Utilisation des Google Webmaster Tools

Ici aussi, des bruits courent selon lesquels utiliser les Google Webmaster Tools serait bénéfique pour le référencement. Ce sont d’excellents outils, donc pas de raison de s’en priver de toutes manières !

2 commentaires

  1. La validité au W3C n’a jamais été un critère jouant sur le seo. Sinon merci pour ce récapitulatif.

    • Bonjour,

      Pour répondre à votre commentaire :

      1) C’est au contraire l’un des seuls critères dont on est sûr qu’il impacte le référencement d’un site : site non valide W3C en HTML = site mal construit en HTML = balises mal utilisées (plusieurs h1, mauvaises meta, etc.). Or, évidemment, les algo de Google pénalisent ces erreurs.

      2) Ce critère va jouer de plus en plus avec les nouvelles balises structurantes HTML (nav, article, etc.) : au fur et à mesure de l’évolution de l’algo de Google, on remarque que celui ci prend de plus en plus (intelligemment) en compte les balises lui servant à afficher des résultats plus pertinents.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*